Envie de participer ?
Portrait de badiste avec Louis Jaugey

Pour ce premier épisode de la série « portraits de badistes », la lumière est mise sur le jeune joueur du Club Badminton Rodez et figure de proue de la sélection jeunes d’Aveyron Badminton, Louis Jaugey. Né en 2006, Louis est passé cette saison dans la catégorie des cadets. Depuis maintenant quelques années et malgré son jeune âge, il dispute de nombreux tournois et compétitions avec les adultes. Louis représente cette jeunesse qui est aujourd’hui au plus haut niveau régional chez les jeunes où il termine ses classes, avant d’aller bousculer la hiérarchie chez les adultes. Sa marge de progression est encore très grande et nul doute qu’on entendra encore parler de lui très régulièrement dans les saisons à venir.

 

Le parcours de Louis a débuté en 2013, à l’âge de sept ans, au club du Monastère (Bad Au Monas). Durant plusieurs saisons, il a appris les fondamentaux avec les bénévoles du club (Sébastien Lagardère et Guy Bousquet) et l’entraîneur professionnel Samuel Rilinger. Il est très vite devenu un jeune joueur phare du club et du collectif départemental. Louis intègre dès le printemps 2015 le collectif régional de l’ancienne région Midi-Pyrénées. Cette même saison 2014/2015, il passe les différentes étapes de la détection des très jeunes joueurs de la Fédération Française de Badminton et est retenu sur la liste des joueurs du DAN (Dispositif Avenir National). Louis est à ce moment encore dans la catégorie des poussins 2.

 

La saison suivante, 2015/2016, chez les benjamins, Louis remporte deux Tournois Régionaux Jeunes en simple. Puis, lors de la saison 2016/2017, il passe encore un cap en remportant son premier Tournoi Interrégional Jeunes, victoire qui lui permet de participer au Tournoi National Jeunes (performance qu’il n’a, pour l’instant, pas pu réitérer). Cette même année, il se qualifie aux Championnats de France Jeunes dans les trois catégories (simple, double et mixte). Il parviendra jusqu’aux huitièmes de finale avec sa partenaire Marianne Lin-Chan (avec qui il continue d’être associé à ce jour). En minime 1, son titre de Champion Régional Jeunes en mixte lui permet de retourner aux Championnats de France. Lors de la saison 2019/2020, en catégorie minime 2, il remporte à nouveau le Championnat Régional Jeunes en mixte et se qualifie pour les Championnats de France. Son classement lui aurait permis, en plus du mixte, de disputer le tableau du simple. Mais la crise sanitaire en a voulu autrement, malheureusement…

 

Voilà le parcours d’un jeune aveyronnais au palmarès impressionnant. A un âge où certains se lassent, la motivation de Louis est intacte. Sa soif de jouer est la même, si ce n’est plus, qu’au premier jour. Depuis maintenant deux saisons, Louis Jaugey a rejoint le club de Rodez. Il y dispute le Championnat des Inter-clubs avec les adultes et continue ses entraînements avec Emmanuel Nouviale (l’actuel salarié du Comité Départemental de Badminton de l’Aveyron, qui intervient également dans les clubs du bassin ruthénois).

 

Pour terminer ce portrait, Louis a été soumis à quelques questions sur son sport, le badminton, mais également sur lui, afin d’essayer de découvrir qui se cache derrière cette frimousse d’ange.

 

Qu’est-ce qui te motive, après toutes ces années, à frapper encore et toujours plus de volants ?

Premièrement la passion qui reste intacte et deuxièmement l’envie d’aller jouer les grandes compétitions jeunes (régionales, interrégionales et plus) lors desquelles on peut se confronter aux meilleurs joueurs et remporter des titres.

 

Combien d’heures consacres-tu au badminton chaque semaine (hors période de crise sanitaire) ?

Je m’entraîne deux fois par semaine, ce qui fait environ 4 heures d’entraînement, en comptant du temps de jeu libre. On peut y rajouter environ deux entraînements physiques par semaine.

 

Quelles qualités sont nécessaires pour être un bon joueur de badminton ?

Souplesse, vélocité et puissance pour les qualités physiques. Un mental à toute épreuve pour ne rien lâcher jusqu’au dernier point en compétition. La concentration en entraînement est aussi primordiale afin de profiter au mieux des instructions du coach.

 

Comment gères-tu le stress lors des grandes compétitions ?

Avant un match, surtout pour le premier, je vais dans un endroit tranquille, les toilettes par exemple !, et je visualise des points ; je me prépare mentalement. Cela m’aide à me préparer au déroulement de la compétition.

 

Quel est ton meilleur souvenir sportif ?

Le jour où je suis entré dans la salle de Mulhouse pour mes premiers Championnats de France Jeunes. A ce moment-là, l’adrénaline était vraiment forte, je me suis dit « c’est aujourd’hui, c’est maintenant ! ».

 

Quels sont tes objectifs et perspectives dans les mois qui arrivent ?

Je veux atteindre le dernier carré dans les compétitions régionales et interrégionales en simple et double. Je veux aussi me qualifier pour les Championnats de France Jeunes et gagner des matchs en simple en Inter-clubs chez les adultes.

 

Comment fais-tu pour rester en forme durant ce confinement qui te prive de terrains ?

Avec mon père, nous faisons des entraînements physiques régulièrement, ce qui fait que je reste en forme pour une éventuelle reprise ! Nous faisons de la course à pied et de la musculation poids de corps.

 

Plutôt cuisine bio ou McDo ?

Cuisine bio, je n’ai jamais mangé au McDo !

 

Plutôt séries ou films ?

Films (d’action ou fantastiques).

 

Plutôt canapé ou activités ?

Activités.

 

Plutôt téléphone portable ou rdv avec les amis ?

Les rendez-vous avec les amis.

 

Badiste préféré ?

Viktor Axelsen.

 

Sportif préféré ?

Christiano Ronaldo, un gros bosseur !

 

Dernier livre lu ?

Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien.

 

Artiste préféré ?

PLK ou Kanoé.

 

Qu’est-ce que tu voudrais faire plus tard ?

Je ne sais pas trop encore, plutôt un métier dans le sport.

 

Une musique pour s’entraîner au badminton ?

Je n’écoute pas trop de musique pendant le bad, mais pendant le physique, on écoute du rock avec mon père.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.